AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 the things we love destroy us everytime (elijah & cassiopée)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: the things we love destroy us everytime (elijah & cassiopée)   Mar 19 Jan - 22:15


elijah & cassiopée
the things we love destroy us everytime
(by anaëlle)
Une journée de plus à vivre, à survivre dans le compte de la vie de Cassiopée Goldstein. Journée supportable, pas agréable pour autant. Elle a les main baladeuses, la brune, trop baladeuses, mais elle ne les laisse pas se balader comme elles le voudraient, elle essaie du moins. Pourtant, un stylo ne lui appartenant pas repose dans sa poche. Ce n'est pas de sa faute, ce n'est pas de faute, ce n'est pas vraiment de sa faute. Puis, c'est un étudiant. Des stylos, il doit en avoir des tas, il ne remarquera pas même son absence. Il ne l'a pas remarquée, trop occupé à manger du gras où à se demander si le corps de la serveuse pourrait lui servir de première fois. Elle a le sourire aux lèvres, le merci niais comme le peuple normal les aime, et le stylo dans sa poche, elle le sent, comme une marque qui la brûle, elle veut s'en débarrasser, c'est insupportable, le poids de la culpabilité de sa folie. Le fait est qu'elle les aime bien, ces jeunes, ils lui font penser à ce qu'elle aurait pu devenir si elle avait été moins stupide, moins elle, ils font grandir davantage en elle le désir de devenir, un jour, une bonne personne. Ce n'est pas si mal comme situation, de porter cette jupe de serveuse esclave si elle sait qu'elle finira par devenir quelqu'un de bien, de bien meilleur que ce qu'elle a pu être. Et pourtant. Pourtant un simple stylo suffit à lui faire se poser mille questions sur les possibilités de ce changement auquel elle tient tant.

On lui attrape le bras, elle ne réagit pas mais elle a envie de se défendre, de jurer qu'elle n'a rien fait, que le stylo est bien à elle, qu'elle ne l'a pas volé, qu'elle ne veut pas retourner en prison. Sauf que c'est juste une autre stupide serveuse, qui doit prendre sa pause et qui donne la charge de son service qu'elle n'effectuera pas à Cassie. Pas de panique, aucune raison de paniquer, aucune, vraiment aucune. Elle ne panique plus qu'on puisse se douter qu'elle s'amuse - pas - à voler leurs clients. Elle sourit, elle acquiese. Plus d'argent pour elle, plus d'argent pour Cassiopée la gentille qui ne vole personne, bien entendu. Elle travaille beaucoup, elle n'a pas le choix. Elle a fait de la prison, elle espérait pouvoir le dissimuler, pas à son patron, évidemment mais à ses collègues et clients. Les étudiants en sont plutôt amusés, pas vraiment effrayés, c'est étrange mais ça ne la dérange pas tant que la cote du fast-food ne baisse pas par sa présence criminelle. Mais elle n'aime pas être pointée du doigt, être la serveuse voleuse. Elle n'a pas de réputation particulière à Melrose - elle ne peut pas en être totalement certaine - personne ne vient en sachant qu'une ancienne détenue les servira mais les habitués du Starbucks savent d'où elle vient. Cassie ne s'en plaint pas, elle a eu de la chance d'avoir pu trouver un emploi avec autant de facilité après neuf ans de prison. Elle est presque traitée normalement, elle sourit, elle est polie, elle est gentille, elle est aimable, elle donne de l'argent au sdf et n'en a jamais volé, elle a l'air de quelqu'un de bien. Récemment, elle a entendu une serveuse dire à une autre qu'elle avait probablement été accusé à tort, que c'est tellement tragique, que la pauvre n'avait plus de famille et que tout devait être si dur à gérer pour l’innocente adorable chose. Pauvre innocente qui cache bien son jeu. « Bonjour monsieur. Que puis-je vous servir? » Elle a son petit carnet dans la main, un sourire aux lèvres, ses beaux cheveux longs tombant sur ses épaules et à la main un stylo - pas celui qu'elle a volé - sur lequel il est écrit starbucks en lettres vertes. Elle connait ce visage, ça la frappe d'un coup comme poignardée. Evidemment, en revenant à Melrose, elle a considéré la possibilité de retrouver de vieilles connaissances mais neuf ans, c'est long, suffisamment long pour oublier un visage, suffisamment long pour grandir et changer de visage. Vingt ans à son entrée en prison, vingt-neuf à la sortie. Un vieil ami du lycée pourrait la revoir qu'il ne reconnaîtrait pas la gamine égoïste en la jolie brunette adorable. Puis, elle se sent cognée avec une force brutale, elle croit qu'elle va tomber quand elle réalise, quand elle réalise pourquoi ce visage lui est si familier, pourquoi elle l'a reconnu, pourquoi elle ressent tant d'émotions face à lui. Elle ouvre la bouche, puis la referme. Elle n'ose pas parler, elle ne sait pas ce qu'elle peut dire, elle ne sait pas si elle y est autorisée. « Elijah. » Elle a envie de pleurer, de fondre en larmes, de se mettre à genoux mais elle reste droite, comme un piquet, tendue. Elle le fixe, longtemps, trop longtemps. Il ne la reconnait peut-être pas, probablement pas. Mais elle est sa soeur, sa petite soeur, elle l'a aimé, il l'a aimée, elle l'a reconnu, il l'a peut-être reconnue, il lui a manquée, elle ne lui a sans doute pas manqué. « C'est... oh mon dieu, oh mon dieu... c'est moi, c'est... Cassi...opée, ta... » Elle hésite, elle ne devrait pas se permettre, elle devrait prendre la commande et faire comme si de rien était, comme s'il s'agissait d'une erreur anodine. Elle veut s'enfuir, elle se sent mal à l'aise, à juste titre. Oh, mince, je me suis trompée, je vous ai prise pour quelqu'un d'autre, vous vous appelez Elijah et connaissez une Cassiopée, quel coïncidence, ahahahahaha, c'est vraiment trop drôle. Elle voudrait s'échapper, baisser la tête, sauf qu'elle préfère lâcher la bombe de toute une vie. « Ta soeur. » Elle a peur, peur de sa réaction, peur qu'il la rejette, peur qu'il ne l'aime pas, peur qu'il ne l'aime plus, peur qu'il ne l'ait jamais aimée.
Revenir en haut Aller en bas
 

the things we love destroy us everytime (elijah & cassiopée)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» What is life if you must lose things you love? -Paytah & Meika
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» « CENTRAL PARK » New York i love you .
» Mangas-Love RPG ♥

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HAUNTED SOULS ::  :: Jeunesse déchaînée :: Starbucks-